Skip to main content

L’arme des guérisseurs d’Assouan contre l’hypertension


Rejoignez la chaîne d’information des Médecines Sacrées !

Inscrivez-vous ICI👇🏼 avec votre meilleure adresse e-mail.
Rejoignez + de 130.000 explorateurs des Médecines Sacrées. C’est 100% gratuit.

Si puissante que le Cartel Pharmaceutique fait tout pour dissimuler son existence !

Chère amie, cher ami,

Reconnaissez-vous ces petites fleurs séchées d’un rouge profond ?

hypertension
hypertension

Elles attirent inévitablement l’œil lorsque vous flânez à travers le souk d’Assouan en Égypte.

Ce sont les fleurs de l’hibiscus, aussi appelées calices rouges.

Ces calices sont l’ingrédient phare d’une boisson rafraîchissante à la saveur acidulée appelée le Karkadé.

Il s’agit d’une simple infusion à l’hibiscus à laquelle on ajoute du sucre ou du miel.

Depuis 4 000 ans, les Egyptiens consomment le Karkadé aussi bien froid que chaud.

En effet, dans la médecine traditionnelle Africaine, l’hibiscus est considéré comme une herbe de nature rafraîchissante.

C’est pourquoi le Karkadé est devenu un incontournable dans de nombreux pays : la Guinée, le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, le Soudan ou encore le Bénin.

D’après les guérisseurs traditionnels, cette boisson a la capacité d’augmenter le flux sanguin vers la surface de la peau et de dilater les pores.

Ce qui abaisse la température corporelle et procure une sensation de fraîcheur.

Et il aura fallu attendre 4 000 ans pour que la science moderne valide son effet sur la circulation sanguine et la vasodilatation !

Hypertension : Ce breuvage rééquilibre votre pression artérielle !

En 2004, une étude a été menée sur 90 patients souffrant d’hypertension légère à modérée pendant 4 semaines .

Une simple infusion préparée avec 10 grammes de calices séchées d’hibiscus dans un demi-litre d’eau a permis de réduire :

  • La pression artérielle systolique de 11% (de 139,05 à 123,73 mm Hg), soit la pression dans les artères au moment où le cœur bat et les remplit de sang ;
  • Et la diastolique de 12,4% (de 90,81 à 79,52 mm Hg), qui est la pression quand le cœur est au repos entre deux battements.

Ce résultat est statistiquement significatif !

Mieux encore, les chercheurs ont prouvé que l’hibiscus contient un composé appelé Anthocyane qui s’est montré aussi efficace que le Captopril – un médicament couramment prescrit – chez les personnes souffrant d’hypertension.

Ces Anthocyanes peuvent favoriser la production d’oxyde nitrique, un gaz qui aide les vaisseaux sanguins à se détendre et à rester flexibles. 

Ce qui améliore la circulation sanguine et abaisse la tension artérielle.

Plus tard en 2015, une méta-analyse a repris les résultats de plusieurs études effectuées sur 890 participants !

Les chercheurs ont définitivement approuvé son efficacité pour diminuer à la fois la pression artérielle diastolique et systolique .

Pourtant, malgré l’existence d’un traitement naturel efficace…

Le Cartel Pharmaceutique ne veut pas en entendre parler !

En France, 17 millions de personnes souffrent d’hypertension artérielle et 1,6 million de français débutent un traitement chaque année.

Vous comprenez pourquoi c’est une véritable mine d’or pour l’industrie pharmaceutique.

Comme l’hypertension artérielle peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque et d’insuffisance cardiaque…

… Le premier réflexe des médecins est de prescrire un ou plusieurs médicaments hypotenseurs. 

En effet, 74 % des patients doivent prendre au moins deux médicaments hypotenseurs pour atteindre leur pression artérielle cible.

Sauf que les antihypertenseurs peuvent provoquer des effets secondaires dangereux, tels que des vertiges et de la fatigue qui peuvent entraîner des chutes. 

Et dans ce cas, les personnes âgées sont les plus à risque.

À l’inverse, l’Anthocyane présente dans l’hibiscus est un traitement naturel qui réduit la pression artérielle et le risque de maladie cardiaque… mais sans les effets secondaires !  

L’« American Heart Association » recommande simplement :

  • De ne pas dépasser 3 tasses par jour d’une infusion avec 3,75 g d’hibiscus ;
  • Et de ne pas la consommer en cas de grossesse ou d’allaitement.

Je vous ai parlé de l’hibiscus comme traitement naturel contre l’hypertension…

Mais ce n’est que la pointe émergée de l’iceberg…

Je suis à la recherche de ces traitements naturels du passé

Je le réaffirme ici avec conviction : 

Les molécules capables de transformer notre médecine de demain se cachent dans l’étude et l’observation de nos savoirs passés.

Je suis moi-même parti à la recherche de ces traitements naturels du passé.

Voilà cinq années que je travaille à décrypter et inventorier cet héritage.

L’arsenal médical que j’ai découvert dépasse de loin tout ce que vous avez pu imaginer.

Ma mission, vous l’avez compris, est de vous restituer ces connaissances.

Vous êtes d’ailleurs nombreux à me demander comment je compte faire pour sauvegarder et diffuser ces savoirs face à la colère des Cartels :

« Les lobbyings et les groupes pharmaceutiques sont surpuissants ! Concrètement que proposez-vous ? » – Jacques

« Comment faire pour lutter efficacement – et rapidement – contre la malhonnêteté de Big Pharma ? » – Philippe

« Comment se battre contre ces géants de la finance, ouvrir enfin un vrai combat ? » – Soleil rouge

« Qu’est-ce que vous espérez accomplir face aux grands labos !? » – Danielle

« Les Pharmas vont faire preuve d’une hostilité violente envers vous » – Edmond

« Ce que vous révélez pourrait bien vous coûter la vie, mais vous continuez… Chapeau bas ! » – Lucette

« Y a personne qui peut battre Big Pharma ! Alors que proposez-vous ? » – Sophie

À mes lecteurs, je réponds ceci : La peur n’a jamais gouverné ma vie.

Imaginez, si nous venions à découvrir des centaines de ces traitements naturels du passé…

Sur le terrain, auprès des guérisseurs traditionnels ou à travers leurs textes, leurs codex, leurs papyrus anciens qu’ils nous ont légués.

Ces REMÈDES pourraient ouvrir un chapitre inédit dans toute l’histoire de la médecine.

Les chercheurs les considèrent comme de véritables « Forces de la Nature ».

Ces traitements naturels existent.

Et notre devoir est de nous les réapproprier !

Qu’en pensez-vous : N’est-il pas urgent de renouer avec la sagesse de nos anciens ?

Si vous soutenez mon projet faites-le-moi savoir. Répondez-moi en commentaire en bas de cette page.

Portez-vous bien,

Thibaut Vernier
Rédacteur de la lettre des Médecines Sacrées

P.S. Votre soutien est crucial. Une fois révélés au public, ces traitements naturels mettront les laboratoires au pied du mur. Ils n’auront plus d’autre choix que de les étudier et de les intégrer dans notre arsenal médical moderne. 

Vous êtes déjà 133 000 à suivre ma newsletter chaque semaine. 

Ensemble, faisons bloc et redevenons ces Gardiens des Mémoires dont nos grand-parents avaient hérité… mais que les pharmas ont tenté d’étouffer !

Sources :
[1] Obiefuna, P.C.M., Owolabi, A.O., Adegunloye, B.J. “The petal extract of Hibiscus sabdarif a produces relaxtion of the isolated rats aorta.” Pharmacology. 1994. 32., pp. 69-74
[2] A Herrera-Arellano, S Flores-Romero, M.A Chávez-Soto, J Tortoriello, Effectiveness and tolerability of a standardized extract from Hibiscus sabdariffa in patients with mild to moderate hypertension: a controlled and randomized clinical trial, Phytomedicine, Volume 11, Issue 5, 2004, Pages 375-382, ISSN 0944-7113
[3] Serban C, Sahebkar A, Ursoniu S, Andrica F, Banach M. Effect of sour tea (Hibiscus sabdariffa L.) on arterial hypertension: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. J Hypertens. 2015 Jun;33(6):1119-27
[4] https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2023/hypertension-arterielle-en-france-17-millions-d-hypertendus-dont-plus-de-6-millions-n-ont-pas-connaissance-de-leur-maladie
[5] https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-cardiaques-et-vasculaires/hypertension-art%C3%A9rielle/traitement-m%C3%A9dicamenteux-de-l-hypertension-art%C3%A9rielle
[6] https://health.clevelandclinic.org/anthocyanins
[7] McKay D. Clinical and Experimental Aspects of Nutrition. Présentation au congrès annuel de l’American Heart Association (AHA), novembre 2008, Nouvelle-Orléans, États-Unis.
[8] https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2008122256_tisane_hibiscus_hypertension

Crédits :
©kitsananan Kuna, via AdobeStocks
©annarepp, via AdobeStocks

184 commentaires

  • Mocci Ghislaine dit :

    Il est certes capital de renouer avec les savoirs du passé en matière de pharmacopée, car notre médecine moderne qui tire sa connaissance pharmaceutique
    du monde végétal à la base, n’en reconnait pas la source, et cherche à en extraire les molécules chimiques reproductibles.
    Ce n’est pas rendre justice à la nature…
    Par ailleurs, elle passe beaucoup sous silence certains effets secondaires.

  • Ottenwaelter Daniele dit :

    Remèdes des anciens à reconsidérer et arrêter de nous empoisonner avec les médicaments chimiques de Big Pharma ! On paie pour nous tuer à petits feux ! Alors réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard !

  • BEAUVILAIN MARYVONNE dit :

    Merci mais comment se procurer ces produits miracles ?

  • Rejeanne dit :

    Il faut continuer. Je crois aux bienfaits des remèdes anciens

Laisser un commentaire